Le château

Primitivement, le château était situé dans la Garenne du côté de Villeblevin. Quelques vestiges ça et là en font foi. D'après un vieux document, le château ancien existait encore au XVIème siècle. Le château actuel, sans avoir la majesté d'un château féodal ni l'élégance d'un château renaissance, s'impose quand même par la masse de ses constructions. De la terrasse, la vue est superbe et l'on peut découvrir les vallées de l'Yonne et de la Seine. La partie la plus ancienne fut habitée par les Condé. Les deux ailes de la façade sont à admirer par leur régularité. L'une d'elle ouvre sur les anciens communs qui, suivant un plan de 1754, constituaient la ferme. La belle grille d'entrée en fer forgé est remarquable et constitue à elle seule une belle pièce du XVIIIème siècle.chateau grilles

Vers 1160, c'est Guillaume II des Barres qui, en épousant en secondes noces Hélissende, Vicomtesse de Sens, Dame de Chaumont, fille de Salon, fit de Chaumont la terre seigneuriale des des Barres.

Guillaume III des Barres, le grand Guillaume, celui qui illustra la famille, ne paraît pas être né à Chaumont comme on l'a souvent prétendu, mais y avoir été élevé très jeune, y avoir vécu un certain temps et avoir ainsi mérité dans ses exploits d'être nommé Guillaume de Chaumont.

Chaumont restera ainsi la propriété des "des Barres" jusque vers 1450 : Claude des Barres, Dame de Chaumont, apporte en mariage la seigneurie de Chaumont qui n'avait eu jusqu'alors que des "des Barres" comme titulaires, à Denis de Buffévent, qui meurt en 1520.

De nombreux autres seigneurs seront ensuite propriétaires de Chaumont, dont les plus célèbres sont :

En 1613, Henri de Bourbon, prince de Condé,

En 1818, le Comte Cazin d'Honnuncthon, lieutenant des Chasses du Roi Charles X,

En 1854, le Marquis Aymard de la Tour du Pin,château

En 1890, la propriété passe à Monsieur Pierre-Emile Chevalier, ingénieur de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne. Il restaura le Pavillon, la tourelle en même temps qu'il construisit l'Orangerie. La famille restera propriétaire jusqu'en 1940. Les anciens habitants de la commune se souviennent encore d'eux.

 

Source : Huit siècles de vie seigneuriale à Chaumont-sur-Yonne (Abbé M. Terre, 1948).